Yamaha scooter T Max 530

0
Victoires en spéciales
0
Kms au guidon du T Max
0
Dark Dog Moto Tour
0
Dark Dog Moto Tour en T Max

Ahh l’histoire TMax … Tout a commencé au début de la saison en 2012 quand je reçois un appel d’ Eric De Seynes (PDG de Yamaha Motor France), me demandant pour commencer, quelles étaient mes intentions de résultats pour 2012 sur le Dark Dog Moto Tour. Naturellement, je lui réponds que j’aimerais reconquérir ma place de 7ème au scratch, voire mieux évidemment. Arrive alors le moment où Eric me propose l’idée de m’engager sur le prochain Moto Tour avec le nouveau Yamaha maxi scooter T-Max 530. Je ne m’attendais pas du tout à ça et me suis dis : « pourquoi pas oui, le scooter 50, ça remonte à loin, et le maxi scoot, je ne connais pas. Et puis sur mes dernières participations au Dark Dog Moto Tour, j’ai participé une année en 125cm3, une année en sportive, deux années en roadster, et cette année en scooter. Comme j’aime les nouveau défis, je n’hésite donc pas et répond favorablement à Eric. À partir de ce moment la, l’aventure commence. Quelques jours plus tard, Alex Kowalski m’envoie un maxi scooter qui me sera prêté par Fred de la concession Yamaha « Best Of Bike » à Antibes/Juan les Pins. J’annonce ensuite autour de moi la nouvelle sur ma participation à l’épreuve avec un TMax 530, certains se demandent pourquoi ce choix (moi qui ne roule qu’à moto) et d’autres ne me croient pas (carrément).

Livraison faite, je commence à prendre mes marques et rouler avec, mais aussi mesurer la conso d’essence. Je n’ai pas roulé sur les routes à virages de Corse mais sur le territoire des Cévennes qui est tout aussi merveilleux. La prise en main du scooter sur la route est plutôt bonne. La selle est tout confort et permet de se caler avec un retour sur l’arrière. La bulle protège parfaitement, je n’aurai même presque pas besoin de porter un casque vu mon petit gabarit ! Ce qui est sure c’est qu’il n’y a pas besoin de top case avec toute la place disponible dans le coffre sous la selle et quelques vide poches … Le scooter étant complètement d’origine, je suis étonnée par la tenue de route, la vitesse de passage en courbe et la maniabilité. Le moteur est pêchu et sympa. La commande de frein arrière au guidon me semblera très intéressante pour adapter parfaitement la vitesse de passage en courbe. Bon, c’est tout de même un peu différent des motos et je me dis qu’il va falloir que j’adapte mon pilotage. Et plus particulièrement sur circuit car lorsqu’on déhanche, on ne peut pas utiliser le genou pour se tenir au réservoir comme sur une moto. De plus, le marche pied étant très étroit sur la partie arrière, il est difficile d’avoir un appui stable avec le pied. Pour cette raison mais aussi en raison de la garde au sol très faible, j’ai usé beaucoup de paires de bottes !

Après quelques centaines de kilomètres, je prend de l’assurance, et je commence à me documenter sur les pièces, et réfléchir à la préparation de ce scooter. Entre temps, Marc Fontan et Sam Thomas (organisateurs du Moto Tour) me proposent d’intégrer le team « Dark Dog Moto Tour Holiday Inn ». Mon T-Max 530 sera alors confié quelques temps plus tard à Martial Garcia (MG Compétition basé dans le 74 en Haute Savoie, préparateur pour le Team Dark Dog Academy en championnat de France 600 Supersport, 1000 Superbike et 125 Moto3). Nous travaillons dans un premier temps sur le châssis en remplaçant l’amortisseur d’origine par un kit amortisseur Ohlins. Nous ajoutons de petites cales à la fourche pour permettre de rehausser l’ensemble avant. Ayant trouvé un bon compromis niveau châssis, c’est sur la répartition de la puissance moteur qu’il fallait ensuite se pencher.

Pour cela nous remplaçons le kit variateur d’origine par un kit variateur Polini et une ligne d’échappement Akrapovic, système d’échappement bien connu pour sa qualité. Nous remplaçons aussi la transmission d’origine par une courroie de qualité très résistante. Viendra ensuite l’installation des éléments de navigation, le support pour le road book, et le support compteur additionnel qui permet de se recaler sur le road book en cas d’erreurs de parcours. Et non, pas de gps Tomtom mais un bon dérouleur road book papier manuel.

L‘année suivante, je réitère l’expérience. Le Yamaha TMax 530 sera de nouveau confié à MG Compétition, mais c’est pour le Team Delétang, concessionnaire Yamaha basé à Blois et à Tours, que je roulerais. La préparation, la liste des pièces et accessoires sont identiques au précédent scooter TMax. Seul le kit variateur Polini laissera place à un kit variateur de la marque J Costa.

Rouler avec un maxi scooter TMax, les avantages :

  • La stabilité sur route bosselée

  • Pas d’embrayage, pas de perte de temps

  • Le frein arrière au guidon, plus facile à doser

  • Le coffre, pour TOUT ranger, tenue de pluie, outils, goûter, produits  …

  • Le tablier avant qui permet la protection des jambes au vent et à la pluie

  • Les vides poche, pour ranger le carton de pointage du rallye, stylo, CB …

  • La bulle qui offre une protection supplémentaire

  • La selle confort

Nous sommes en 2021, et cette année marque les 20 ans du scooter Yamaha TMax. Pour l’occasion et pour marquer le coup, Yamaha décide de réaliser un film pour lequel je suis conviée. Avec l’équipe de production Tmaxloverz nous prévoyons quelques sessions de roulage sur circuit sur la piste du Driving Center au Paul Ricard. Puis nous enchaînons avec un essai routier aux alentours qui se conclura par une interview sur mes participations au Dark Dog Moto Tour au guidon du T Max. J’ai pu croiser pour cette occasion différents acteurs du milieu TMax, notamment l’incontournable Stéphane d’Aloisi 2 roues à Nice, un préparateur hors du commun. Mais aussi les frères Menduni, Richard et Flo de la concession Yamaha « Team Menduni » de Grenoble, bien connus pour avoir disputé le trophée TMax Malossi, Soryder, Andréa Koben … Mais la liste est longue car le phénomène T Max rassemble une communauté géante inimaginable. Je me souviens quand j’ai commencé cette incroyable aventure, je me suis inscrite sur un célèbre forum du nom de T-Max Mania, dirigé par Luc. J’ai découvert à ce moment la une vraie fédération. J’ai reçu des centaines de messages d’encouragement, de félicitation, de conseil, c’était complètement dingue. J’ai trouvé ça extraordinaire. Une chose est sure c’est que le TMax laissera une trace indélébile, à la fois dans le milieu du scooter mais aussi celui de la moto 😊

Les années T-Max au Dark Dog Moto Tour

La petite histoire du scooter Yamaha TMax

Sorti en 2001, il s’était vendu 180.000 exemplaires en Europe jusqu’à l’arrivée des nouveaux modèles 530. Il a été le deux roues le plus vendu dans la catégorie des maxi scooters. La version 530 du scooter Yamaha TMax est la quatrième version des modèles TMax. Cette fois, de nombreuses évolutions, et pour certaines, issues de la technologie moto. Et pour faire face à l’arrivée des concurrents comme BMW et Honda, Yamaha a mit le paquet. Et assez incroyable puisque Yamaha le propose, dès sa sortie, au même prix que l’ancien modèle 500 TMax, c’est à dire 10.490€. Il faudra ajouter 500€ pour les modèles avec le système ABS. Viendra aussi une multitudes de pièces et produits accessoires pour équiper le véhicule au gré des envies. On peut retrouver ici l’évolution du scooter Yamaha TMax depuis les années 2001 jusqu’à aujourd’hui.

Évolutions du scooter Yamaha TMax 530

  • Un design plus agressif et plus sport

  • Plus léger de 4 kilos

  • Plus puissant de 30 chevaux

  • Une cylindrée passant de 500 à 530 cm3

  • Châssis aluminium nouvelle génération

  • Bras oscillant nouvelle génération

  • Fourche hydraulique

  • Nouvelles roues, rétroviseurs, guidon, compteur, disques

  • Nouveaux design optiques, feu, clignotants, phares

Le TMax allie à la fois la praticité du scooter et l’efficacité d’une moto. -ALEX KOWALSKI- Resp. marketing et communication Yamaha Motor France (à cette époque la).

Cette aventure TMax a été pour moi une parenthèse fabuleuse, tant humainement que sportivement. J’ai prit un réel plaisir à piloter ce scoot et c’est pour cette raison que j’ai renouvelé l’opération en 2013. -Barbara COLLET- TMaxeuse.

Le nouveau scooter Yamaha TMax 560 2022

  • Nouveau design plus agressif et plus sport

  • Nouvel habillage plus compact

  • Nouveaux éclairages avant et arrière à leds

  • Nouvel écran TFT 7 pouces couleurs. Connexion smartphones

  • Navigation intégrée

  • Nouveaux réglages de suspension

  • Bulle électrique en option sur le modèle Tech Max

  • Selle et poignées chauffantes en option sur le modèle Tech Max

  • Régulateur de vitesse en option sur le modèle Tech Max

  • Nouveaux pneus Bridgestone Battlax SC2

  • Système antivol de verrouillage béquille centrale

  • Bouchon de réservoir à commande électrique sans clé

  • Nouvelles jantes forgées plus légères

  • Plusieurs modes de réglages moteur D-MODE

  • Dosseret selle réglable sur 30mm

  • Contacteur électronique « Smart Key »

  • Déverrouillage électronique moteur, selle, béquille et bouchon réservoir

  • Poignée de gaz électronique Ride by Wire